Prise en charge de la violence faite aux femmes

 

INFORM’ELLES : lieu d’accueil départemental des femmes victimes de violence

 

Un lieu d’accueil pour VOUS.

Pour oser en parler, être entendue, s’informer, se poser et réfléchir, être accompagnée… Gratuitement et en toute confidentialité

 

-> Cliquer ICI pour accéder à la plaquette et aux coordonnées d’INFORM’ELLES

 

Que propose Inform’elles ?

L’accueil de jour est un lieu de proximité, identifié mais banalisé accueillant les femmes victimes de violences durant la journée afin de les aider à sortir de la violence.

C’est un partenariat entre l’AIEM et le CIFF-CIDF de Metz qui permet d’accueillir et d’informer l’ensemble des femmes victimes de violences conjugales, familiales ou sociales.

Ce lieu a pour vocation d’accompagner les femmes dans un contexte sécurisant afin de prévenir le recours aux hébergements d’urgence dans la mesure du possible.

Il est départemental, ouvert à toute femme confrontée à la violence mais aussi aux professionnels en s’identifiant à un « lieu ressources ».

Objectifs

– Accueillir toute femme victime de violence qui souhaite connaître ses droits (logement, droits de la famille…)
– Développer une écoute, des échanges pour orienter les femmes vers des structures adaptées (services sociaux, justice, police, associations,….).
– Offrir un lieu qui permette une information qui soit accessible quotidiennement (information orale, panneaux, tracts, journaux,…) et qui soit aussi un lieu de relais d’information.
– Accompagner les femmes dans la réflexion pour les aider à se soustraire de la violence, à entamer diverses démarches.
– Ce lieu se veut être un lieu d’échange et de convivialité permettant aux femmes victimes de violences de rompre leur isolement et de recevoir une aide et un soutien, sans démarche préalable et dans l’anonymat si elles le souhaitent.

L’Accompagnement global se décline ainsi :

> Une écoute spécialisée, par des entretiens physiques et/ou par téléphone, par une écoute empathique, d’entretiens de soutien, d’évaluation et d’orientation qui s’inscrivent d’une part dans une démarche de prévention contre l’inégalité des sexes, d’autre part dans un programme de lutte contre les violences faites aux femmes.

> Une orientation et un soutien dans les démarches administratives, permettant à la femme d’obtenir tous les renseignements utiles à sa prise de décision et quand celle-ci sera effective, d’obtenir un accompagnement et une orientation adaptée à sa situation singulière.

> Une aide à la décision et des informations juridiques : mise à la disposition des femmes, des consultations juridiques spécifiques effectuées d’une part par le centre d’information des femmes et des familles CIFF CIDF et d’autre part par des éducatrices spécialisées formées proposant l’accompagnement et l’écoute nécessaires à ces prises en charge.

> Un service courrier : possibilité d’utiliser l’adresse du lieu pour recevoir ou envoyer du courrier

> Un service de dépôt de documents

> Un service de documentation .

> Des animations collectives une fois par mois, sur des sujets proposés par les femmes elles-mêmes en fonction de leurs préoccupations.

Ces informations peuvent porter sur :

– des apports juridiques

– des thématiques diverses (conséquences de la violence sur les enfants, se reconstruire après une séparation…)

 

Un programme d’accompagnement des situations de violence

 

SORTIR DE LA VIOLENCE…

– vous êtes confronté(e) à la violence conjugale, familiale, sociale
– vous êtes victime ou auteur,
– vous connaissez quelqu’un qui rencontre ce problème

Que propose ce programme ?

1. Un accueil et une orientation personnalisés à INFORM’ ELLES Metz (lundi, mardi, mercredi matins, lundi, jeudi et vendredi après-midis) en lien avec le CIDF

2. Un accueil et hébergement d’urgence au CAHU Sainte Croix

3. Un Programme d’Accompagnement des situations de violence

Ce programme vise à permettre aux personnes (victimes ou auteurs) confrontées à la violence conjugale de développer des ressources et des moyens pour comprendre leur situation, y faire face autrement, afin de limiter ou d’arrêter la répétition de la violence et ses conséquences destructrices.

De ce fait, ce programme se situe dans un objectif de prévention de la violence et de la perte de l’estime de soi.

Ce programme propose aux victimes de violence :

A Informelles, un accueil spécialisé, c’est-à-dire une information juridique pour connaître ses droits, pour maîtriser ses démarches juridiques tout au long de la procédure,  lien avec les avocats et autres services judiciaires, courriers, contacts téléphoniques, une information sur les mécanismes de la violence, une aide à la décision pour enclencher si nécessaire une démarche.

Pour les personnes hébergées, un accompagnement juridique par des éducatrices spécialisées, pour permettre de maîtriser ses démarches juridiques tout au long de la procédure : accompagnement physique, lien avec les avocats et autres services judiciaires, courriers, contacts téléphoniques….

Une écoute psychologique  pour prendre en compte ce qui a été vécu et qui peut se dire…, soutien, aide à la décision, à la reprise de confiance, au retour à ses propres choix.

Un groupe de paroles pour ne plus être seule et sortir du silence social.

Des modules d’information collective sur la violence conjugale en tant que phénomène social, pour donner des repères de compréhension, des informations et des stratégies pour les victimes, leurs amies, famille, etc…

Une formation à l’auto-défense (Wendo) pour reprendre confiance, se protéger et se défendre.

Une consultation conjugale, pour aborder seule ou en couple, les difficultés relationnelles qui surviennent avant, pendant ou après une vie de couple.

Et aux auteur(e)s de violence :

Un accueil et un accompagnement spécialisés : c’est-à-dire une écoute respectueuse, une aide personnalisée pour faire le point, pour comprendre, pour mieux gérer et réapprendre à faire autrement, gérer les tensions, apprendre à réguler ses émotions, un espace de paroles réservé aux hommes pour évoquer la violence au masculin.

Et aussi :

des actions de prévention auprès d’adolescents  ou d’adultes  (collèges – lycées – associations) pour travailler sur l’égalité homme femmes, sur les violences sexistes dans les relations amoureuses

un travail en réseau (animation des groupes de travail sur thèmes avec les professionnels du secteur social, médical, police…)  4 rencontres en réunion plénière par an pour plus de 30 institutions investies, 4 sous-groupes de travail – enfants victimes de violences conjugales, veille juridique, auteurs de violences, violences sexuelles.