Vers une nouvelle forme de soutien à la scolarité




Grace au soutien de la Fondation de France, une trentaine d’enfants hébergés dans les structures du Pôle ASILE de l’AIEM a pu bénéficier de tablettes numériques pour continuer à suivre ses cours en visioconférence durant le confinement. Les tablettes ont aussi permis de maintenir un lien avec les enseignants à partir des padlets ou des supports numériques mis en place (ENT). En outre, elles ont permis l’émergence de nouvelles formes de soutien scolaire à distance, grâce à l’investissement d’étudiants en stage ou de bénévoles.

Aujourd’hui les enfants sont tous retournés à l’école, mais l’AIEM souhaite étendre cette dynamique de soutien scolaire en visioconférence par la mise à disposition de tablettes et la collaboration de bénévoles afin de faciliter les apprentissages.

Durant 4 semaines en juin, une étudiante de Sciences- po a effectué un stage civique au sein du Pôle asile de l’AIEM.
L’association lui a confié le soin de soutenir scolairement 2 élèves.
Tasnim, élève de 4ème UP2A a bénéficié d’une tablette grâce au soutien de la Fondation de France (photo) et a pu être accompagnée dans sa scolarité deux fois par semaine en visioconférence par cette stagiaire.


[ Accéder aux archives ]